frédéric jouvenot

Présentation

PRESENTATION du créateur horloger

En créant en 2008, sa société à responsabilité limitée, Frédéric Jouvenot a pu prouver ses talents de créateur de pièces de haute horlogerie inventive :

  • La création du premier chronographe de l’histoire doté d’un système de remontage automatique placé côté cadran qui permet de visualiser entièrement la beauté du mouvement à l’arrière de la montre.
  • La fabrication d’une pièce unique, en l’occurrence une montre gousset chronographe amovible sur un téléphone luxueux serti de diamants.

Ces premières créations hors du commun liées à son expérience ont attiré l’attention de partenaires actifs de différents pays.


Le parcours de Frédéric Jouvenot pour arriver jusqu'ici est atypique et courageux : Après des études de micro-mécanicien, de micro-technicien, des études commerciales Frédéric Jouvenot ne se destine pas forcément à l’horlogerie. C’est la réalisation d’un scanner tomographique, pour le prestigieux Centre Suisse d’Electrotechnique et Micro-technique (CSEM) qui lui a ouvert les portes de l’univers sélectif de la haute horlogerie. C’est ainsi qu’il intègre la manufacture Minerva.


Il développe pour cette petite manufacture un calibre maison, quelques complications et enfin un tourbillon mystérieux sans aiguilles à l’âge de 27 ans.


Il quitte cette manufacture en 2005 pour une société de développement de complications. Il en devient même associé. Il exprime ainsi pleinement son talent en développant des complications pour des marques indépendantes ainsi que pour des horlogers établis ; homme de l’ombre, son nom n’apparaît jamais sur le cadran de montres de grandes marques horlogères et des joailliers.


C’est en 2008 qu’il choisit de créer sa marque éponyme ; il finance lui-même ses dépôts de brevet, la fabrication de son chronographe et de la collection Hélios ainsi que les premières actions commerciales en achetant des garde-temps rares dont il fait le commerce. Il fait restaurer également des pièces anciennes qu’il revend à des collectionneurs.

En 2010, c'est en première mondiale qu'il présente à Baselworld le modèle Hélios. Premier cadran solaire mécanique avec 24 heures sautantes! Un record!

Au mois de janvier 2011, il remporte le Geneva time exhibition avec son modèle Hélios présentant le temps grace à 24 heures sautantes. Ci-dessus l'image de la complication enfermée dans le boitier central de 12 millimètres de diamètre et haut de 5 millimètres comprenant pas moins de 100 fournitures, dont 24 rubis qui vont actionner les rayons sautants de l’heure.

En 2014, il présente sa complication horlogère appelée SURYA et destinée aux femmes:

Lynn Hung, top modèle et actrice avec sa montre SURYA TSAVORITE

En 2015, c’est à Baselworld que Frédéric Jouvenot, CEO de la jeune manufacture
horlogère éponyme, présente en première mondiale sa dernière réalisation à la construction raffinée, le modèle horloger baptisé SÎN du nom du dieu de la lune de la Mésopotamie antique.

Baselworld

Baselworld 2011

Première participation officielle de la marque à Baselworld 2011.

GTE SuperWatch Award

Frédéric Jouvenot, Vainqueur du SuperWatch Award

19h30, il y a foule au GTE 2011. L’impatience est à son comble… Quelques minutes plus tard, le nom du vainqueur du 1er Superwatch Award est enfin divulgué.
La montre Helios a été jugée, à l’unanimité des membres du Jury, comme la montre indépendante la plus aboutie, dans sa conception, son avant-gardisme et sa technique. Le finaliste a été suivi de près par Ressence et Heritage Watch Manufactory.

Lire la suite